Une poésie au hasard des mots.
La nuit d'hiver
La neige volait, inlassable,
Partout volait,
La chandelle sur notre table
Brûlait, brûlait...

Comme en été les éphémères,
Les flocons blancs
A la fenêtre de lumière
Venaient volant.

Ils la décoraient d'innombrables
Traits étoilés ;
La chandelle sur notre table
Brûlait, brûlait...

Sur le plafond couraient des ombres
De pieds, de mains,
Qui se croisaient dans la pénombre,
Tels nos destins.

Puis, de petits souliers tombaient
Sur le plancher ;
Un pleur de cire sur ta robe
Qui s'épanchait...

Dans la rafale impénétrable
Tout basculait,
La chandelle sur notre table
Brûlait, brûlait...

Sur sa flamme soufflait un vent
D'ardeur étrange,
De grandes ailes se croisant,
Comme un ange.

En février d'interminables
Flocons volaient,
La chandelle sur notre table
Brûlait, brûlait...
Boris PASTERNAK (La nuit d'hiver, Docteur Jivago)



Si vous voulez, vous pouvez proposer un texte ou une poésie:

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
Code dans l'image:
Titre:
Votre nom(*):
Courriel:
Notifiez-moi pour toute modification dans ce fil:
Site web:
Commentaire(*):
 
Recherche de poésie